Zoom sur

Mais qui se cache derrière la Savonnerie Elishéa ?

Fondée en 2013 par Séverine JOSEPH-REINETTE, la Savonnerie Elishéa est installée depuis 4 ans à la Cour des Arts de Vauréal. Séverine à répondu à mes questions sur son parcours.

Comment as-tu été amenée à faire du savon ?
Quand j’ai découvert tous les ingrédients nocifs qui composaient les produits cosmétiques, j’ai commencé à faire des recherches sur les alternatives naturelles. De fil en aiguille, je suis tombée sur le savon à froid et j’ai essayé d’en réaliser un premier dans ma cuisine à partir d’une recette trouvée en ligne. J’étais si heureuse du résultat, à ce moment là, cette expérience a été une révélation pour moi.

As-tu suivi des formations spécifiques ?
Lorsque j’ai commencé à envisager d’en faire mon métier, j’ai suivi une formation avec Anya, la deuxième savonnière à froid à s’être installée en France. En parallèle, je me suis auto formée : lorsque j’ai commencé le savon, il n’y avait que quelques blogs qui parlaient de la saponification à froid. La documentation était majoritairement en anglais.

Comment devient on savonnier ?
Il faut savoir qu’il n’y a pas de CAP/BTS Savonnier, cela n’existe pas. Le titre de savonnier est aujourd’hui enregistré depuis 2014 au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles), mais ce titre n’est pas obligatoire pour exercer. Par contre, il est impératif d’avoir un diplôme de chimiste. Si un savonnier n’en possède pas, il doit faire appel à un chimiste qui rédigera une partie ou la totalité des Dossiers Information Produit (DIP) pour chaque formule.

Quels sont les savonniers qui t’inspirent ?
C’est une question difficile, il y a beaucoup de savonniers dont j’admire le travail dans le monde entier : japonais, américains, australiens…. J’apprécie particulièrement le travail de byEllie, une savonnière portugaise.

Parle nous un peu de la savonnerie, d’où te viennent toutes ces idées ?
J’ai voulu créer mes savons autour de mon histoire, de mes expériences, d’où le slogan “Fait main Fait d’histoire”. Par exemple les savons Gwadloup et Matnik font référence à mes origines, le Elishéa à ma foi, et le savon Caresse de miel… À mon goût très prononcé pour le miel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *